samedi 27 août 2016

Romigny, 27 août 1916 – Jean à sa mère

27/8/16
            Maman cherie, 

            Je crois ne pas t’avoir écrit depuis deux jours. C’est honteux.
            Pourtant rien de nouveau dans ma vie. Toujours exercice, popote etc.
            Le capitaine Baudin est parti avant-hier en permission. Le commandant est toujours le même homme sympathique et brillant. Mon Cdt de Cie et Millière sont toujours aussi ternes. Un nouveau s/lieut venait d’être nommé à la 5ème. Lui au contraire tout à fait agreable camarade, intelligent, instruit, bien elevé, et, ce qui importe plus que tout un homme à vie interieure, religieux même, et d’ailleurs protestant. Arlès-Dufour. Malheureusement il ne reste pas à la Cie. Il est remplacé par un jeune s/lieut qui rentre de convalescence, qui est très gentil, mais qui ne le vaut pas Deconinck.
            Aujourd’hui Dimanche j’ai ma journée à moi ; je vais écrire et penser à vous tous.
            Limpens et Gauchy sont rentrés de permission. Je partage ma chambre avec Combemale. Notre colonel est très sympathique.
            Je vous embrasse toutes trois de tout mon cœur. 

Jean 

            Amitiés aux Julien à tous ceux qui sont + ou – mélés à votre vie et que je connais.