lundi 15 février 2016

En route pour le front, 15 février 1916 – Jean à sa mère

Quelque part entre Chartres et Orleans
Mardi 15-2-16
            Maman cherie 

            Nous roulons. Nous sommes partis hier matin sans encombres. Ds mon wagon de La Morinerie et les deux adjudants Hauer et Poncelet. On lit sans trop savoir ce qu’on lit abruttis qu’on est par la longueur du trajet, la poussière de charbon, le roulement du train. On mange aussi force cochon. Nous avons roulé jusqu’à une heure du matin. Arrivés à Chartes nous sommes allés coucher dans un cantonnement près de la gare sur une paille fraiche et épaisse, mais il faisait très froid. Un bon chocolat chaud pris avant de repartir à 7 heures ds un café ns a réchauffé. Les hommes du renfort sont très tranquilles, le depart de Châtelaudren très calme. Toussaint [du Wast] était venu me dire adieu et était assez emu. Avant de partir j’ai reçu ta bonne carte du 11.
Tendrement 

Jean