mercredi 23 mai 2018

23 mai 1918 – JMO de l’Infanterie divisionnaire de la 56ème DI

JMO de l'infanterie divisionnaire de la 56ème D.I. - 23 mai 1918

mardi 22 mai 2018

Einville (Meurthe-et-Moselle), 22 mai 1918 – Jean à sa mère

22/5/18

Ma chère Maman

Un mot très à la hâte avant le départ du courrier. Hier j’ai quand même pu passer quelques bonnes minutes avec Hervé et Gilbert [Leenhardt] qui se sont retrouvés ici. Ils sont sur le point de partir en permission. Leur petit frère Alain [né en 1911] a été extremement malade. La rougeole qu’il avait quand je suis passé à Montpellier avait tourné à la méningite et il était condamné par Rauzier1. Il a l’air de s’en tirer2.

Affectueusement
J. Médard
__________________________________________________________
1 Jean écrit Rozier. Il s’agit de Georges Rauzier (1862-1920), professeur à la faculté de médecine de Montpellier.
2 Il a effectivement vécu jusqu’en 1981.

lundi 21 mai 2018

21 mai 1918 – JMO de l’Infanterie divisionnaire de la 56ème DI

JMO de l'infanterie divisionnaire de la 56ème D.I. - 21 mai 1918

dimanche 20 mai 2018

Einville (Meurthe-et-Moselle), 20 mai 1918 – Jean à sa mère

20/5/18

Ma chère Maman

Source : collections BDIC

Hier je ne me suis pas arreté au P.C. du régiment [donc auprès du colonel Perret] comme il avait été entendu d’abord, ou plutôt je ne m’y suis pas arrêté longtemps. Pendant le déjeuner j’ai reçu par message téléphonique l’ordre de me rendre à l’Infanterie Divisionnaire [donc à Einville, auprès du colonel Biesse] pour remplacer le capitaine [Louis] de Ronseray pendant sa permission. Le régime y est infiniment plus doux qu’autrefois [sous-entendu : depuis le départ du colonel Maurel], et ces quelques jours ne seront pas penibles.

[Frank] Suan est ici pour quelques heures encore. Je l’ai vu hier.

Mlle [Léo] Viguier part pour l’Amérique où John Mott l’a invité à venir se reposer1.

Tendrement
J. Médard
__________________________________________________________
1 Rappel Léo (Léonie, en fait) Viguier, avant-guerre secrétaire de Charles Grauss, le secrétaire général de la Fédération française des associations chrétiennes d’étudiants, a eu pendant la guerre un rôle essentiel de lien entre les membres mobilisés de la Fédé. John Mott (1865-1955) était un Américain dirigeant de la YMCA (Young men christian association) et de la Fédération universelle des associations chrétiennes d’étudiants. Futur prix Nobel de la paix.

samedi 19 mai 2018

Fin Mai 1918 – A l’infanterie divisionnaire de la 56ème DI

Mais désormais mes séjours en ligne ne seront jamais bien longs. Je suis rappelé à l’Infanterie divisionnaire à Einville pour remplacer un officier permissionnaire.

Source : collections BDIC

Nous sommes péniblement impressionnés par le succès des dernières offensives allemandes vers Compiègne et Château-Thierry.

Mémoires de Jean Médard, 1970 (3ème partie, La guerre )

vendredi 18 mai 2018

Bois de Bénamont (Meurthe-et-Moselle), 18 mai 1918 – Jean à sa mère

18/5/18

Ma chère Maman

Je lache le père la Bataille [le capitaine Dufour] qui raconte ses exploits, comme par hasard, pour te donner de mes rapides nouvelles. Je retourne demain pour quelques jours auprès du colonel [Adrien Perret] pour remplacer Le Gall qui va faire un stage dans l’aviation.

Hier Hervé [Leenhardt] est venu me faire ses adieux, il quitte sa batterie pour A.D/artillerie divisionnaire/ ; il a falu qu’un des deux frères se dévoue.

Il fait très chaud. J’ai demandé à Suzon de m’envoyer mon costume de toile.

Très affectueusement
J. Médard

jeudi 17 mai 2018

17 mai 1918 – Toujours rien à signaler

JMO du 132ème R.I. - 17 mai 1918

mercredi 16 mai 2018

Bois de Bénamont (Meurthe-et-Moselle), 16 mai 1918 – Jean à sa mère

16/5/18

Ma chère Maman

Une petite photo qui t’amusera ; c’était un Dimanche avant que nous montions en secteur, un match de foot-ball entre les équipes de deux bataillons du régiment. Nous sommes tous très interessés par les péripéties de la lutte. [Cf. lettre du 16 avril 1918.]

Maintenant nous continuons notre vie d’hommes des bois, nous vivons dans des petites baraques très confortables. Je pousse le rafinement jusqu’à me mettre en chemise de nuit dans mon sac de couchage. C’est un veritable camping.

Je vois beaucoup Gilbert [Leenhardt]1 qui est mon voisin. Hier nous avons consacré l’après-midi lui et moi à une visite à Hervé [Leenhardt]. Au retour j’ai trouvé une carte d’oncle Eugène [Leenhardt] m’annonçant des nouvelles de Guy [Leenhardt], prisonnier et légerement blessé. Je l’esperais beaucoup, mais c’est un grand soulagement de voir cet espoir confirmé.

Il fait un temps splendide.

Le taux des permissions est remonté à 8 pour 100 ; si ce régime continue je puis esperer revenir dans deux mois.

J’ai reçu hier ta première lettre. La campagne doit etre delicieuse. Il me semble que j’en respire les parfums car je t’ecris le nez à moitié plongé dans un bouquet de muguet.

Bonnes nouvelles de Léo Viguier toujours très fatiguée.

Tendresses pour toi et les Mazargais2.
Jean
__________________________________________________________
1 Gilbert Leenhardt (1895-1978). Frère d’Hervé Leenhardt, tous deux cousins issus de germains de Jean.
2 Rappel : la famille de la tante maternelle de Jean, Fanny Benoît ép. Busck, demeurait à Mazargue, près de Marseille. La mère de Jean, dont les lettres de cette période ne semblent pas avoir été conservées, devait donc y séjourner en mai 1918.

mardi 15 mai 2018

Mi-mai 1918 – Un secteur « calme »

JMO du 132ème R.I. - 9 au 15 mai 1918

lundi 14 mai 2018

Bois de Bénamont (Meurthe-et-Moselle), 14 mai 1918 – Jean à sa mère

14/5/18

Ma chère Maman,

Hier matin j’ai dormi ; hier après-midi nous avons couru le pays [Marcel] Simonin et moi ; en fin de journée nous avons échoué à la batterie de Gilbert [Leenhardt] qui est voisine de notre bois.

Source : collections BDIC

Gilbert est venu diner avec nous et la soirée a été très gaie. Il est décidement tout à fait gentil et fraternel. La vie ds les bois est charmante à cette heure nous avons rempli nos chambres de lilas et de muguet.

Tendresses
Jean